Quel PSY… choisir ?

Avant toute chose, quelque soit votre choix, lorsque l’on entreprend la démarche de consulter un « psy », de se confier, d’évoquer sa vie intime, ce qui est essentiel est de se sentir en confiance dès le premier rendez-vous. Car se sentir en confiance est déjà un premier pas vers le mieux-être.

PSYCHOLOGUE, PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE SCOLAIRE, PSYCHOTHERAPEUTE, PSYCHANALYSTE :

QUELLES DIFFERENCES ?

 LE PSYCHOLOGUE 


Le psychologue a fait des études universitaires. Il est titulaire d’un Master 2 (anciennement appelé DESS : Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées) délivré par une Université. Niveau Bac +5. Le titre de psychologue est un titre protégé par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985.
Le psychologue n’est pas médecin et ne prescrit pas de médicaments.
Spécialiste du fonctionnement psychique, du comportement humain, de la personnalité et des relations interpersonnelles, il peut intervenir dans des domaines très variés tels que l’éducation, la santé, la justice, le social, l’entreprise etc. Au cours de ses dernières années de formation, le psychologue se spécialise dans un domaine : la Psychologie du développement, la Psychologie du travail, la Psychopathologie, la Psychologie gérontologique etc.
L’objectif d’un accompagnement psychologique est de vous permettre d’exprimer par la parole ce qu’est votre souffrance ou ce que sont vos difficultés au quotidien. Engager une thérapie avec un psychologue c’est s’engager dans une relation de travail sur soi, dans un cadre respectueux du secret professionnel et sécurisant, auprès d’un professionnel dont la mission est de vous accompagner, sans jugement aucun.

 LE PSYCHIATRE 


Le psychiatre est un médecin spécialisé dans le traitement des troubles mentaux  (ex : le trouble bipolaire, les troubles obsessionnels compulsifs, la psychose maniaco-dépressive etc…) et des troubles graves. Niveau Bac +11. Le psychiatre est rattaché à l’ordre des médecins. Son titre est protégé par la loi. Un psychiatre spécialiste des enfants est un pédopsychiatre. Le psychiatre réalise des entretiens, applique différentes méthodes thérapeutiques, prescrit des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques ou neuroleptiques etc). En cas de troubles graves qui peuvent mettre en danger le patient ou son entourage, le psychiatre peut préconiser, dans des conditions extrêmement contrôlées, une hospitalisation. Le psychiatre est donc le seul parmi les « psy » à pouvoir prescrire des médicaments, à pouvoir vous placer sous certificat médical et à être remboursé par la sécurité sociale.

 LE PSYCHOLOGUE SCOLAIRE 


Le psychologue scolaire a le Diplôme d’Etat de Psychologie Scolaire (DEPS). Niveau Bac+4. Il est titulaire d’une licence de psychologie, a exercé en tant qu’enseignant du 1er degré au moins trois ans et a suivi une formation d’un an. Depuis le 22 juin 2009, il existe une deuxième voie de formation, tout enseignant qui est aussi titulaire d’un Master 2 de psychologie peut accéder aux postes de psychologue scolaire.
Les psychologues scolaires contribuent à la prévention des difficultés scolaires en école maternelle et primaire, en liaison avec des professeurs des écoles chargés de rééducation et des enseignants spécialisés. Les psychologues scolaires sont rattachés à des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (RASED). La mission principale du psychologue scolaire consiste à prévenir l’échec scolaire. Le psychologue scolaire réalise avec l’enfant des entretiens et des tests. Il n’assure pas de suivi psychologique. Si nécessaire, l’enfant est adressé à un Centre Médico-Psycho-Pédagogique ou à un praticien libéral.

 LE PSYCHOTHERAPEUTE 


Depuis le 20 mai 2010, le titre de psychothérapeute est protégé. Désormais, seuls les docteurs en médecine et les titulaires d’un master 2 en psychologie ou d’un master 2 en psychanalyse ayant accompli une formation complémentaire en psychopathologie, complété par un stage conventionné de 5 mois peuvent obtenir le statut de psychothérapeute. Seuls les psychothérapeutes répondant aux conditions de cette nouvelle réglementation peuvent utiliser le titre et doivent s’inscrire sur le registre national des psychothérapeutes. On parle donc de psychiatre-psychothérapeute ou de psychologue-psychothérapeute ou encore de psychanalyste.
Un psychothérapeute a reçu une formation spécifique et utilise une ou des approches thérapeutiques comme : l’hypnose, la sophrologie, l’EMDR (Eye Movement Desensitivation and Reprocessing, la PNL (Programmation Neuro Linguisitque), les TCC (Thérapies Comportementales Cognitives) etc.

 LE PSYCHANALYSTE 


Le psychanalyste est un psychothérapeute qui travaille dans le cadre de la théorie psychanalytique. Il a reçu une formation théorique et clinique, au sein d’une école de psychanalyse ou une université. La psychanalyse à été crée par Sigmund Freud autour de 1895. Depuis, différentes formes et théories analytiques sont venues compléter, modifier la théorie freudienne. Elles ont cependant toutes pour points communs l’accent mis sur les phénomènes inconscients, les conflits intrapsychiques, l’importance de l’enfance et de ses étapes dans le développement de la personne adulte. Il existe, parmi les psychanalystes eux-mêmes, différents sous-catégories; certains par exemple pratiquant les thérapies freudiennes, d’autres étant d’obédience lacanienne ou jungienne.

EN CABINET ou DANS UNE STRUCTURE PUBLIQUE :

QUE CHOISIR ?

Vous pouvez donc consulter un « psy » qui exerce en libéral, ou un « psy » dans un centre spécialisé.

Il existe différents lieux publics où l’on peut rencontrer des « psy » (liste non exhaustive) :
– dans un Centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI)
– dans un Centre d’Action Médico Sociale Précoce (CAMSP)
– dans un Centre Médico-Psychologique (CMP)
– dans un Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP)
– à l’école maternelle ou primaire, Réseau d’Aide aux Enfants en Difficultés (RASED)
– à l’hôpital (service de psychiatrie).
– dans une Maison des Adolescents (MDA), espace d’accueil et de soin dédié spécifiquement aux jeunes en difficulté et à leur famille.
– dans un Espace Santé Jeunes et les PAEJ (Points Accueil et Ecoute Jeunes).

Dans ces centres publics les équipes sont souvent pluridisciplinaires (psychiatre, psychologue, psychomotricien, assistante sociale etc.). Il vous est proposé un suivi avec un ou plusieurs professionnel(s) en fonction de votre situation, mais vous ne pouvez pas choisir qui vous suit. Et, le temps d’attente pour un premier rendez-vous peut parfois s’étendre à plusieurs mois.

La question du coût de la consultation :

– Chez un psychologue exerçant en libéral, la consultation est payante et non remboursée par l’assurance maladie. Cependant, certaines mutuelles offrent une prise en charge : se renseigner auprès de sa mutuelle.

– dans un centre spécialisé public : les consultations sont gratuites ou le remboursement est assuré par la CPAM.

– Le psychiatre étant un médecin spécialiste, ses consultations sont remboursées par la sécurité sociale sur la base des tarifs de convention. Demandez s’il y a un dépassement d’honoraires et renseignez-vous pour savoir s’il sera pris en charge, en partie ou totalement, auprès de votre mutuelle. Les séances de psychothérapie ou de psychanalyse réalisées par un psychiatre peuvent ne faire l’objet d’aucun remboursement : se renseigner auprès du psychiatre.