L’EMDR

Qu’est-ce que l’EMDR?

Les initiales EMDR signifient eye movement desensitization and reprocessing c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.

La thérapie EMDR utilise une stimulation sensorielle bi-alternée (droite-gauche) qui se pratique par mouvements oculaires – le patient suit les doigts du thérapeute qui passent de droite à gauche devant ses yeux – , mais aussi par stimuli auditifs ou tactiles  (le thérapeute tapote alternativement les genoux du patient ou le dos de ses mains ou lui propose des buzzeurs qui vibrent).

 

A qui s’adresse l’EMDR?

 La thérapie EMDR s’adresse à toute personne (du bébé à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques. Il peut s’agir de traumatismes tels les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats … Il peut s’agir aussi d’événements de vie difficiles qui peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, interruption de grossesse, deuils, difficultés professionnelles, etc.)

 

 Le cursus de formation « EMDR » avec l’ifemdr se déroule en plusieurs étapes :

  1. Une formation EMDR niveau 1 (acquisitions de bases théoriques « traumas simples »)
  2. Un cycle 1 de supervision en EMDR (processus d’accompagnement de la pratique par un superviseur)
  3. Une formation EMDR niveau 2 (acquisitions de bases théoriques « traumas complexes »)
  4. Un cycle 2 de supervision en EMDR (processus d’accompagnement de la pratique par un superviseur)

A l’issue du niveau 1, le thérapeute est habilité à utiliser l’EMDR avec des patients souffrant de traumas simples.

Ce n’est qu’à l’issu de leur formation EMDR (niveau 1 + niveau 2), que le thérapeute peut demander le certificat de « Praticien EMDR » auprès de l’association EMDR France et ainsi figurer dans l’annuaire des thérapeutes.

Seuls les psychiatres, les psychologues et les psychothérapeutes (dont le titre est reconnu par l’ARS) sont habilités à pratiquer l’EMDR.

Un cursus identique de formation est à suivre pour les thérapeutes souhaitant la spécialité «EMDR enfants ».

En 2018, j’ai suivi le niveau 1 « EMDR » et le niveau 1 « EMDR enfants ».

Si vous avez des questions n’hésitez pas à m’en faire part en séance.

 

Comment se passe une séance de traitement EMDR ?

Des séances de préparation préalables

Une préparation est indispensable. Les entretiens préliminaires permettent de :
–    construire une relation thérapeutique de confiance avec son praticien ;
–    identifier avec lui une problématique actuelle susceptible d’être traitée en EMDR, puis les souvenirs traumatiques à l’origine de ces difficultés ;
–    et enfin de mettre en place des outils psychocorporels de stabilisation émotionnelle qui peuvent être utilisés en cours de séance ainsi qu’en pratique autonome entre les séances.

Un processus de traitement conscient

Les souvenirs perturbants identifiés sont ensuite retraités, un à un, lors des séances, à l’aide des stimulations bilatérales alternées. Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir. Pour les enfants, selon leur âge, le traitement EMDR peut se faire en présence de leurs parents.

Le processus psychique de traitement activé par la méthode est un processus conscient. Il correspond à ce que fait naturellement notre cerveau quand il ne se bloque pas.
Au début, le praticien demande au patient de se concentrer sur le souvenir traumatique, en gardant à l’esprit les aspects sensoriels les plus perturbants (image, son, odeur, sensation physique), ainsi que les pensées et ressentis actuels négatifs qui y sont associés.
Le praticien pratique alors des séries de stimulations bilatérales alternées rapides; entre chaque série, le patient dit ce qui lui vient à l’esprit ; il n’y a aucun effort à faire pendant la stimulation pour obtenir tel ou tel type de résultat, l’évènement se retraite spontanément et différemment pour chaque personne selon son vécu, sa personnalité, ses ressources, sa culture.
Le praticien continue les stimulations jusqu’à ce que le souvenir ne génère plus de perturbations mais soit mis à distance, ait perdu sa vivacité. Ensuite, toujours avec des stimulations bilatérales alternées rapides, il aide le patient à associer à ce souvenir une pensée positive, constructive, pacifiante, et à évacuer d’éventuels restes physiques désagréables.

Une séance d’EMDR dure de 60 à 90 mn, pendant laquelle le patient peut traverser des émotions intenses, et en fin de séance, peut généralement ressentir une nette amélioration.